La future place de Wihéries (Dour)
A découvrir dans les projets de la commune de DourLa Salle Moretus de Bioul inaugurée
Découvrez les détails dans les projets de la commune d'AnhéeLa maison  rurale Perwex a été inaugurée
Découvrez le projet dans la commune de PerwezLa maison rurale de Vielsalm inaugurée
Découvrir le PCDR et les projets de VielsalmL'atelier rural de Jalhay a été inauguré
Découvrez le projet ...

La future place de Wihéries (Dour)

A découvrir dans les projets de la commune de Dour

La Salle Moretus de Bioul inaugurée

Découvrez les détails dans les projets de la commune d'Anhée

La maison  rurale Perwex a été inaugurée

Découvrez le projet dans la commune de Perwez

La maison rurale de Vielsalm inaugurée

Découvrir le PCDR et les projets de Vielsalm

L'atelier rural de Jalhay a été inauguré

Découvrez le projet ...


 

Développement rural

 

Le développement rural est une politique de la Région wallonne qui était organisée par le décret wallon du 6 juin 1991, complété par l'arrêté de l'exécutif régional wallon du 20 novembre 1991. Le décret du 11 juin 2014 (et l'arrêté du 12 juin 2014) a renouvelé cette politique récemment.
Cette politique vise à améliorer les conditions de vie des habitants dans tous les domaines de la vie quotidienne. Elle repose sur 4 piliers fondamentaux : 

  •  
    • un territoire d’action qui est celui de la commune
    • une participation de la population à ce processus
    • une valorisation des ressources locales
    • une réflexion globale et cohérente

 


 

Opération de développement rural

 

Une opération de développement rural est une occasion unique pour tous les citoyens qui le souhaitent de participer au développement harmonieux de leur commune.

Il s’agit une réflexion globale et cohérente sur l'ensemble du territoire communal, participative (la participation de la population à l'ensemble des réflexions est obligatoire) et de moyen à long terme (10 ans). A partir d'un diagnostic identifiant les principales ressources et problématiques du territoire, il s'agit, avec la population et les élus, de définir une stratégie constituée de défis, d'objectifs, d'actions et de projets à mettre en œuvre. Ce processus est compilé dans un document spécifique : le Programme communal de développement rural (PCDR). Tous les volets de développement de la commune (économie, social, environnement, agriculture, etc.) sont pris en compte en prévoyant leurs effets et leurs retombées.


Les partenaires de l’ODR sont : 

  • La population : elle est invitée à prendre l’avenir de la commune en main. Sa participation est un critère essentiel pour la réussite de l’opération.
  • La Commission locale de développement rural : elle réunit des personnes issues des différents villages d’une commune et des membres du Conseil communal pour débattre des différentes étapes de l’ODR notamment de l’élaboration du PCDR.
  • Le Conseil communal : il est le maître d’œuvre de tout le processus de la décision d’entamer l’opération à l’approbation des projets.
  • La Fondation rurale de Wallonie : elle est désignée par le ministre de la Ruralité pour organiser et animer les rencontres avec la population, les réunions de CLDR et les groupes de travail (par le biais des agents de développement).

 


 

Programme Communal de Développement Rural

 

Le programme communal de développement rural  est un document écrit qui synthétise les résultats de toutes les réunions d'information, de consultation, de groupes de travail et de la Commission locale de développement rural. Il présente les axes de développement de la commune définis pour les 10 prochaines années ainsi que les projets ou actions à mettre en oeuvre
Ce document, une fois réalisé devra être adopté par la Commission locale de développement rural, le Conseil communal et le Gouvernement wallon.
La commune, toujours en étroite collaboration avec les habitants, pourra alors mettre en oeuvre les projets et actions du PCDR et obtenir des subventions pour leur réalisation.

Un PCDR est composé de 5 parties :  

  • L'analyse socio-économique de la commune permettant d'élaborer une première analyse du territoire communal. 
  • Le déroulement et les résultats de la participation de la population ;
  • La stratégie à mettre en place. ici sont repris les orientations et objectifs ciblés que la commune va se fixer. Ils sont justifiés par les éléments du diagnostic et des résulats de la consultation de la population ;
  • Les projets et les actions à réalisés pour atteindre les objectifs ;
  • Un tableau de bord reprenant l'ensemble des projets et actions, la programmation dans le temps et les moyens financiers prévus.

L'aboutissement à un PCDR de qualité nécessite un minimum de 24 mois de travail. Une fois que la CLDR aura approuvé le projet de PCDR et que le Conseil Communal l’aura avalisé, celui-ci, après avis de l’administration compétente, doit être « défendu » devant la Commission régionale de l’aménagement du territoire ( CRAT ) pour être ensuite approuvé par le Gouvernement wallon (habituellement pour une durée de validité de maximum 10 ans).

Une fois le Programme Communal de Développement Rural approuvé par le Gouvernement wallon, un deuxième temps de l’ODR peut commencer. Celui de la mise en œuvre des objectifs et des projets repris dans le Programme Communal de Développement Rural.

L’Opération de développement rural se voulant globale et cohérente, le PCDR doit se comprendre comme un outil de gestion et de prospective communale et non comme un catalogue de projets à subventionner.

 


 

Agent de développement

 

L’agent de développement de la Fondation rurale de Wallonie a pour rôle d'assister la commune et les habitants tout au long du processus de l'Opération de développement rural. Il (ou elle) contribue, en lien avec l'auteur de programme, à alimenter les discussions et à encadrer les débats, à  apporter un soutien méthodologique. Il est un facilitateur, il intervient dans le processus pour organiser et harmoniser le partenariat, pour faire en sorte que les citoyens et les élus élaborent de concert un mode de fonctionnement et de communication agréant toutes les parties.
Les agents de développement soutiennent également la commune et les habitants dans la mise en œuvre des projets issus du Programme Communal de Développement Rural.

 


 

Commission locale de développement rural (CLDR)

 

La Commission locale de développement rural est un organe participatif constitué pour toute la durée de l’opération de développement rural.
Elle est représentative de la population, composée d’habitants de la commune qui souhaitent s’investir dans l’ODR. Elle sera créée par la Commune après les réunions d’information de consultation et se composera de 20 à 60 membres maximum. Parmi ces membres, un quart peut être désigné au sein du Conseil Communal, les autres membres représentant les différents villages, les différentes classes d’âge et les différents milieux socio-économiques.

Elle a plusieurs missions :

  • servir de relais entre la population et les autorités communales, diffuser l’information qui concerne l’ODR ;
  • assurer le suivi de la consultation de la population ;
  • mettre en place des groupes de travail chargés d’approfondir une problématique, de proposer des solutions à un problème, de suivre des projets (NB : ces groupes sont ouverts à toutes personne intéressée non-membre de la CLDR) ;
  • établir des priorités dans les axes de développement et dans les projets à réaliser ;
  • proposer une programmation des projets à introduire en conventions, accompagner l’exécution des projets et actions, en assurer le suivi ;
  • dresser un rapport annuel de ses activités.